• Chronique d'une bronchiteNO 7;

    La tête de la pharmacienne m'est devenue familière,elle prend ma carte vitale (Vitale ...oh que oui)et mon ordonnance.Sur le clavier de son PC elle tape les coordonnées du gisement de produit et quelques instants plus tard la commande est satisfaite .Avec un large sourire elle m'informe :"çà se conserve à température ambiante"."D'accord" lui dis-je répondant à son sourire .Merci,au revoir". Ce produit est un stimulateur cardiaque provocant une tachycardie temporaire .Si je n'avais moi-même envisagé un check-up ,me voilà examiné quasiment sous toutes les coutures .Et il me faudrait peut-être moi aussi sonder les cœurs et les reins de tous ces donneurs d'ordres, aussi parfois de leçons que sont ces mandarins et autres satellites de la santé publique .Hippocrate, l'illustre,le vénéré veille t-il à ce que nulle accointance n'assombrisse le serment?Quant au caducée lui-même symbole ambigu qui terrasse ou qui guérit ,selon comme la lorgnette qu'on le prenne par le gros ou le petit bout,faut-il lui accorder une confiance aveugle ?Beaucoup d'entre nous se sont interrogés sur le bien fondé de telles ou telles pratiques médicales et l'effet casino qu'elles peuvent engendrer pour des praticiens peu scrupuleux .Devant le nombre croissant d'hypocondriaques la relation sincère aurait tendance à devenir tendancieuse ...Ah pauvre sécu !


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :