• Chroniques d'une bronchite NO 5;

    Mr L'H...Une infirmière me fait entrer dans un couloir ...tiens voilà la jeune femme volontaire pestant tout à l'heure devant la porte close ...Mon infirmière me mène dans un réduit ,me fait allonger sur un brancard et me pose un cathéter , j'ai malgré moi toujours cette appréhension ancrée dans les veines depuis les 7 tentatives avortées d'une stagiaire dans les années 80.Ah quelle délivrance quand un médecin anesthésiste me fit gonfler cette veine tant recherchée,aussi incongru que cela puisse paraître cet homme de l'art avait demandé expressément qu'on lui trouvât un sèche cheveux et oh miracle dans un geste d'une infinie douceur logea l'aiguille tant redoutée à la place qu'elle ne demandait qu'à prendre .Un comprimé m'a été donné à sucer et je somnole quasiment ,état de réflexe dont j'ai pris l'habitude depuis bien des années ,tant chez le dentiste que lors d'examen plus ou moins douloureux.Une envie pressante me conduit aux toilettes .Au sortir je lis une affichette rappelant aux divers intervenants les consignes d'hygiène .Elle souligne ,mais n'est-ce pas du simple bon sens,que les infections dans les hôpitaux tuent plus que tout autre maladie .Voilà une demi-heure passée ,la manipulatrice me guide vers la salle d'examen .Allégé de mon blouson et chemise ,chaîne retirée du cou je m'étends sur le plateau du scanner ."je vous fais l'injection me dit-elle ,çà va brûler un peu au niveau du thorax ".La machine se met en route et me voici virtuellement découpé en rondelles .Advienne que pourra ...Les dés semblent jetés .Sorti plus en forme que supposé je téléphone à ma fille pour l'informer que je rentre seul .Le tram me ramène à la maison ...Home sweet home .


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :