• Feu follet .

    La torture est un art ,laideur est la souffrance .

    Pratiquer la première ,endurer la seconde

    Crever le mur du soi ,épouser le silence ,

    Du feu follet  vouloir échapper à la fronde .

    Mais pourtant chaque nuit ,paupières  en bataille,

    Nos yeux déclineraient  le tourment  des entrailles .

    Et la côte d'Adam et le serpent qui dort ;

    La magie noire en corps tourne en technicolor.

    Pourquoi donc s'engeôler en une citadelle,

    Faire battre son cœur aux forges de l 'enfer .

    Un bouclier trop lourd  pour une sentinelle

    Saura t-il jamais empêcher  le transfert .

    Pourtant  courus sans frein les chemins de la vie

    Mèneraient  aux bourreaux sa liberté chérie .

    Mais alors faudrait-il pour ne point trop souffrir

    Mettre sous le boisseau ses rêves,ses désirs .

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :