• Les bras au ciel.

    Un jour dans le fil d'actualité apparut un texte avec le titre :"les bras m'en tombent", dont je sus un peu plus tard qu'il s'agissait d'une chronique alimentée par un homme au goût prononcé pour le strass et les paillettes.Confiez lui une forêt de bouleaux parés de chatons ,il en fera une armée de sapins de noël décorés  comme des maréchaux soviétiques. A chacun son style .Le sujet du jour ;la pendaison par le régime des mollahs,d'une jeune femme accusée de meurtre avec préméditation ,est grave,mais je me permets comme souvent au milieu des olé frénétiques, débordements typiques des afficionados , de détricoter le canevas bien trop chargé pour être parfaitement honnête.Au delà des faits,la pendaison par suspension au crochet d'une grue,que je juge atroce et qu'évidemment je condamne, je rappelle aux éventuels lecteurs qu'il est facile de faire pleurer sur les claviers, que l'Islam si violent soit-il par charia interposée ne peut-être déclaré seul responsable de la cruauté de  ces hommes. Enfin qu'il est vraiment courageux de s'indigner devant un écran, de dégouliner  d'humanité devant des images exotiques, et rester collé devant ce même écran quand son voisin âgé crève de solitude,ne pas bouger le petit doigt  quand un collègue de travail se fait injustement licencier. Une des groupies énamourée par la prose  du décorateur en chef qualifie mon commentaire de malsain .

    Y aurait-il dans la révolte des choix prioritaires ? Une injustice est une injustice, la saloperie peut s'habiller de bien des façons! Ce dont je voudrais qu'elle prenne note ,c'est de l'indifférence coutumière. Le chacun pour soi érigé en rempart contre les emmerdes éventuelles pour cause d'humanité. Elle taxe mes commentaires d'exercice de style, pour faire genre(ce sont ses mots).Ha ha ha .Exercice de style ...euh non .D'illustres narrateurs y ont excellé ,paix à leurs âmes .Je crains de ne jamais les côtoyer au panthéon des puristes .Le chroniqueur lui-même vient à la rescousse. Il lâche un laconique :"sophisme!".Quel courage!-Je n'en vois pas-lui réponds-je .Mais à tout bien réfléchir ,n'est-ce pas lui le sophiste,peut-être involontaire ,mais quand même ...sa promptitude à coller au mur une religion, quand il faudrait simplement placarder ces cafards prétentieux, imbus de leurs attributs bassement masculins , misogynes de mères en fils. 

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :