• Spirale .

    La souris au tapis et mon poing sur la joue devant cet écran noir je vis ma pénitence.Tandis que point par point ma mémoire retrace ces mauvais coups en douce dont se nourrit l'oukase,en libre griffonneur, sur le petit tamis de cette page immense ,toi tu roules ta bille.En boucles erratiques tu frôles la spirale ,et puis en traits rageurs tu éventres les lignes,tu pourfends les cases du fier "Conquérant" exhumé d'un tiroir.S'ils m'ont jeté l'opprobre, je leur ai jeté l'encre ,mon ennui aujourd'hui abreuve tes sillons.Demain il me faudra je le sais lever l'ancre.Toi dans la main froide d'un bon petit soldat à la mine de plomb, tu dessineras peut-être de jolis papillons.Et dans sa robe rouge le "Conquérant" déchu, amaigri, flottera agrippé au ressort de fer ,étendard oublié d'une cause perdue.Je ne l'aurais remis dans le profond tiroir,compagnon de galère,compagnon de placard,parfois souffre douleur dans un accès de rage.IL fit don de son grain ,toi de ton encre noire et contenant ainsi le violent orage,me fut donc évité un indécent naufrage.


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :