• Vraiment stupéfiant ,mais pathétique .

    L'émission nous éclaire un tant soit peu sur ce personnage fabriqué au fil des ans.Est-il ce qu'il écrit ?Un ami écossais, l'écrivain Gavin Bowd révèle qu'au cours d'une soirée arrosée le joueur de crécelle lui aurait confié son intention d'appeler à voter Marine Le Pen .Accompagné ou pas de la "fée verte" le propos en dit long sur l'agitation qui habite le type.C'est bien joli de fustiger les"islamo-gauchos",mais faire la publicité pour un parti réactionnaire et sclérosé, au souvenir pathétique d'une France chrétienne ...Non décidément se vouloir prophète,et se nourrir de nostalgie indigeste!L'histoire nous apprend que la roue tourne inexorablement vers l'avenir .Je ne dis pas vers le meilleur.Qu'il n'aime pas la vie,sa vie,mais pas assez la mort pour disparaître ,soit.Mais qu'il ne présage rien,sauf à donner du foin aux ânes qui piaffent au râtelier!Je le sens nihiliste ;et là encore il est  passéiste.Sollers vole à son secours :"il voulait être poète".

    En cela il aurait échoué ,d'où son amertume.Je compatis.Son aigreur me touche .Poésie tu nous tortures!

    Il lit quelques phrases ,déclare sans détour :"oui c'est un grand écrivain.Il témoigne de son temps ".Sollers répond à une question qui m'échappe ,seule la réponse subsiste:"ah mais moi je suis...(élitiste ai-je compris) Je ne suis pas populiste"dit-il avec un  sourire narquois. Léa Salamé enchaîne sur la vision péjorative des femmes dans la littérature de Houellebecq.Ingénieur agronome de formation,il cultive avec insistance sa ferveur pour les belles plantes qui s'effeuillent avec grâce et volupté.Soumises et frénétiques dans les ébats,puis confinées aux tâches rituelles si chères à un certain Zémmour.Eh bien je suis aux antipodes de ses assertions.Le monde lumineux des femmes nous sépare.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :